Un astéroïde riche en eau : thèse de la vie sur d’autres planètes

Des restes d’un gros astéroïde riche en eau dans un autre système stellaire relance la thèse de la vie sur d’autres planètes.

On a retrouvé de l’eau et un corps rocheux, jamais les deux «éléments clé» d’un corps céleste habitable, n’avaient été détectés ensemble hors du système solaire.

Donc la vie pourrait être possible sur d’autres planètes hors de notre système solaire, en se basant sur cette découverte, pour la première fois, des restes d’un gros astéroïde riche en eau dans un autre système stellaire.

C’est une planète naine composée de 26% d’eau et en plus les astrophysiciens ont aussi détecté dans ces débris, du magnésium, du silicium, du fer et de l’oxygène. Ces restes contiennent des indices chimiques révélant l’existence de cet ancien astéroïde rocheux riche en eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *