Soraya : Telle que Dieu m’a faite – Clip et paroles

Voici les paroles et le clip de : Telle que Dieu m’a faite de Soraya.

Ecoutez et regardez.

Le clip de Soraya suit après les paroles de Telle que Dieu m’a faite.

Telle que Dieu m’a faite            Soraya

Toujours méprisée, les gens dehors ne cessent de m’regarder,
Constamment bousculée, mais qu’est qu’il y a qu’est-ce que j’ai fais?
Certains ce moquent de moi, je fais comme si je ne les entendais pas,
Mais au fond de moi ça me fais mal, et ils ne le voient pas.
Oh oh oh j’aimerai que l’on m’accepte telle que je suis
Oh oh oh oh c’est comme ça que j’ai décidé de vivre ma vie.

Jugée sans arrêt, je n’suis pas faite pour vous plaire,
Comme bouger mes rêves, je veux déployer mes ailes.
Je n’suis pas pareille, [?] je l’admet, mais que puis-je y faire je suis telle que dieu m’a faite.
Yeah yeah yeah, yeah yeah yeah, yeah yeah yeah.

Regarde moi ça elle a pas chaud ? Nan mais quelle horreur, elle va nous faire la peau, nan mais franchement elle fait peur.
Écoute t’es bien gentille mais ici on est en France, y’a que pour le carnaval qu’on autorise les déguisement !
Oh téma l’boloss il porte des slim, haan lui il est mort dans l’film!
Il faut se battre et savoir accepter les différences.. [Taaaa gueuule]
Ne les écoute pas ma chère enfant, ils ne sont que bougre d’ignorant, elle les effraie tous cette différence, mais les gens changeront avec le temps!

Jugée sans arrêt, je n’suis pas faite pour vous plaire,
Comme bouger mes rêves, je veux déployer mes ailes.
Je n’suis pas pareille, [?] je l’admets, mais que puis-je y faire je suis telle que dieu m’a faite.
Yeah yeah yeah, yeah yeah yeah, yeah yeah yeah.

Jugée sans arrêt je n’sais pas comment vous plaire,
Comme bouger des rêves, je cherche quelqu’un qui m’aimerai,
Telle que dieu m’a faite, telle que dieu m’a faite

Faut pas pleurer ma jolie, faut pas pleurer jolie,
Le soleil brûlera tes peines, nous on t’aime c’est c’est l’essentiel,
Quand tout va mal faut chanter « Ohouahoué », quand tout ce gâte faut chanter « Ohouahoué ».

Jugée sans arrêt, je n’suis pas faite pour vous plaire,
Comme bouger mes rêves, je veux déployer mes ailes.
Je n’suis pas pareille, [?] je l’admet, mais que puis-je y faire je suis telle que dieu m’a faite.
Yeah yeah yeah, yeah yeah yeah, yeah yeah yeah.

Yeah yeah yeah, yeah yeah yeah, yeah yeah yeah.
Yeah yeah yeah, yeah yeah yeah, yeah yeah yeah.
Yeah yeah yeah, yeah yeah yeah, yeah yeah yeah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *